EMMA - Les émotions au Moyen Âge [ANR], Pour une anthropologie historique des émotions au Moyen Age occidental

Coordination :
Damien Boquet

 

EMMA (« Pour une anthropologie historique des émotions au Moyen Âge ») est un programme de recherches ouvert en décembre 2005 au sein de l’UMR 6570 Telemme, soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et l’Institut universitaire de France (IUF). La coordination scientifique du programme est assurée par Damien Boquet (Université d’Aix-Marseille I / IUF) et Piroska Nagy (UQAM). Son objectif est de mener une réflexion sur une anthropologie historique des émotions dans l’Occident médiéval dans une perspective interdisciplinaire.
 
Pour suivre l’actualité du programme, les archives des projets, les parutions, consulter le carnet d’EMMA : http://emma.hypotheses.org/
 

Rapport d’activité 2006-2008

2006 - La première année a été consacrée aux questions d’ordre méthodologique. Le premier objectif était de dresser un état des lieux de l’historiographie médiévale des émotions, alors marquée par un certain nombre d’initiatives dispersées, mais surtout de mettre à disposition des spécialistes du Moyen Âge les acquis épistémologiques apportés dans ce domaine par la psychologie cognitive ou encore la philosophy of mind depuis une trentaine d’années. Alors que les historiens abordaient toujours la question des émotions comme relevant d’une sorte de soubassement irrationnel des discours ou des actes, les sciences cognitives avaient confirmé l’absence de hiatus entre l’émotion et la raison, au sens où les émotions participent pleinement des processus de décision ou encore de l’évaluation des situations vécues. Une telle remise en cause de la « grande narration » à l’œuvre depuis des siècles dans la pensée occidentale d’une opposition raison / émotion devait conduire à une révision du regard de l’historien sur ses sources, a fortiori pour la période médiévale où la société est aisément considérée comme impulsive, d’une émotivité à fleur de peau et irrationnelle avant que n’agisse le « processus de civilisation ».
 
Cette phase de mise à plat a donc associé des médiévistes venus de divers horizons (histoire, philosophie, histoire de l’art, littérature) en lien avec le laboratoire de psychologie cognitive de l’université de Provence, plus particulièrement avec le professeur Annie Piolat, responsable d’un programme d’analyse du vocabulaire émotionnel dans les sources écrites (programme EMOTAIX).
 
2007 - L’année 2007 a été consacrée à une réflexion sur l’anthropologie médiévale des émotions. Nous nous sommes intéressés à l’individu, à la façon dont les savants médiévaux concevaient la vie émotionnelle sur le plan théorique puis comment le sujet de l’émotion était impliqué dans la vie sociale. Cette seconde phase a été menée dans la continuité étroite de la première, en partant des acquis méthodologiques, en associant une partie des chercheurs qui avaient déjà participé aux réflexions de la première année, mais aussi en accueillant de nouveaux chercheurs à mesure que le programme progressait dans sa visibilité internationale. Il en a résulté un colloque international intitulé Le Sujet des émotions au Moyen Âge, qui s’est tenu à Aix-en-Provence du 3 au 5 mai 2007.
 
Afin de faire la « transition » entre l’appréhension individuelle de l’émotion et l’implication sociale, nous avons organisé en novembre 2007, en collaboration avec le laboratoire TELEMME qui accueille le programme EMMA, une journée d’études internationale consacrée à l’histoire de la vergogne, depuis l’Antiquité jusqu’au XVIIIe siècle. En effet, en contrepoint de la perspective très englobante de la réflexion sur l’anthropologie médiévale de l’émotion, nous souhaitions apporter des résultats également sur des angles réduits (donc en nous focalisant sur une émotion), tout en montrant de nouveau comment l’histoire des émotions, loin de se cantonner à une aire isolée, ouvrait une perspective large en histoire sociale et culturelle.
 
2008 - La troisième année du programme EMMA nous a conduit à élargir le champ d’analyse de l’individuel au collectif puisque nous nous sommes intéressés à la politique des émotions, comprise à la fois comme l’utilisation de l’émotion dans les liens de pouvoir au sein des élites mais aussi dans l’encadrement (religieux, économique, idéologique) des populations. De ce fait, nous établissions une forme de progression tout en maintenant la méthodologie propre du programme : ainsi plusieurs chercheurs qui avaient participé aux phases EMMA1 et EMMA2 se sont impliqués dans EMMA3 ; d’autres spécialistes du champ politique nous ont rejoints ; dans le même temps, nous avons conduit nos travaux en collaboration avec Bernard Rimé, professeur de psychologie sociale à l’université de Louvain, et auteur de Le Partage social des émotions (PUF, 2005).
 
Comme annoncé, cette dernière phase s’est concrétisée par un colloque international : La politique des émotions au Moyen Âge (Aix-en-Provence, 15-17 mai 2008). Ce colloque constituera la base d’une publication intitulée Politiques des émotions au Moyen Âge actuellement en préparation.
Au terme de cette première phase 2006-2008 du programme, qui correspond au cadre du projet ANR, ce sont plus de 40 chercheurs, parmi lesquels on compte aussi bien les plus avancés dans ce champ d’étude que des doctorants, venus d’institutions de onze pays différents (France, Suisse, Belgique, Italie, Espagne, États-Unis, Pologne, Allemagne, Israël, Canada, Pays-Bas) qui ont déjà été associés au programme EMMA.
 
Actuellement, EMMA prépare un nouveau projet consacré au « Corps des émotions au Moyen Âge » qui donnera lieu aux IVe rencontres EMMA, prévues à Aix-en-Provence au mois d’avril 2010.
 
Publications collectives du programme EMMA :
 
P. Nagy (dir.), « Émotions médiévales », Critique, 716-717 (2007).
 
D. Boquet (dir.), « Histoire de la vergogne », Rives nord-méditerranéennes, 31 (2008). Bon de commande : http://rives.revues.org/sommaire2743.html
 
D. Boquet et P. Nagy (dir.), Le Sujet des émotions au Moyen Âge, Paris, Beauchesne, 2009. Souscription au prix de 49,50 euros jusqu’au 11 octobre (ensuite 76 euros). Présentation et bon de commande à télécharger
 
D. Boquet et P. Nagy (dir.), Politiques des émotions au Moyen Âge, Florence, SISMEL, Micrologus Library. A paraître.

 

 

Membres
Activités

 

Organisation de :

Publications

Publications