2.4 - Lien social, lien moral : éthique et politique (XIe-XVIIe siècle)

A l’heure actuelle, trois grandes voies peuvent être empruntées dans le domaine de l’histoire politique médiévale et moderne, qui toutes reposent sur la mise en œuvre d’une interdisciplinarité raisonnée et ressortissent, à des degrés divers, de ce que Michel Foucault appelait la « gouvernementalité », c’est-à-dire l’analyse des rapports établis par les modes de gouvernement entre le pouvoir et les acteurs sociaux : celle de la construction de l’Etat, de ses institutions et des acteurs qui les font vivre, par le biais notamment de la démarche prosopographique ; celle du gouvernement par l’écrit, de la fabrique du document d’archive et des techniques administratives qui déterminent ce que l’on a pris coutume d’appeler « l’archéologie » de l’archive ; celle, enfin, du « contrat social » qui repose sur une analyse des modes de « dialogue » et de négociation établies entre le prince et ses sujets, des formes d’institutionnalisation des rapports de pouvoir, de la circulation des notions politiques et de leurs usages par les acteurs sociaux. C’est sur cette troisième voie que les membres du groupe « Lien social, lien moral : éthique et politique en Europe méridionale Moyen Âge-temps modernes » se sont engagés depuis 2012. Il s’agit de s’interroger de la sorte à nouveaux frais sur la question de la genèse de l’Etat moderne, puis de son fonctionnement, en se plaçant du point de vue des acteurs –dans une tradition d’histoire sociale solidement établie depuis une vingtaine d’années- et par une analyse des outils mis à leur disposition, ou dont ils se sont emparés, afin de faire émerger les éléments d’un nouveau contrat social.

L’analyse menée porte plus spécifiquement sur les valeurs élaborées par le biais de différentes sources (juridiques, théologiques, morales, littéraires), et dans un souci moral, tant par les pouvoirs (étatiques, seigneuriaux, communautaires) que par les acteurs sociaux médiévaux et modernes des rives nord de la Méditerranée, de manière à construire un espace public de dialogue et de négociation, respectueux des prérogatives reconnues et des identités de chacun des groupes sociaux. C’est ce que l’on peut entendre notamment sous le vocable de « l’éthique » pris à la fois au sens philosophique, juridique et politique du terme. Cette construction de valeurs sociales vise à créer du lien social, à établir un ordre politique et social ainsi qu’à soutenir l’action du gouvernement par l’élaboration de normes, mais aussi d’espaces de dialogue déterminés pour orienter la prise de décision politique.

Manifestations scientifiques et publications collectives

Le programme a pris la suite, en janvier 2012, d’un groupe de recherche associant médiévistes et modernistes constitué sur la thématique : « Justices, rites et représentations du XIe au XVIIe siècle ». Dans le cadre de ce précédent groupe, plusieurs journées d’études ont été organisées ainsi qu’un colloque international tenu à la MMSH et aux Archives départementales des Bouches du Rhône (centre d’Aix), en octobre 2011 sur le thème : « Identités angevines. Entre Naples et Provence ». Deux publications collectives ont été issues des journées d’études :

-Le don et le contre-don, Lucien Faggion, Laure Verdon (dir), Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 2010

-Rite, justice et pouvoirs. France-Italie XIVe-XIXe siècle, Lucien Faggion, Laure Verdon (dir), Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 2012

Après avoir exploré la thématique du langage politique dans ses relations à l’espace public, puis avoir consacré l’année 2012-2013 à des manifestations plus centrées sur une période historique (journée sur « La passion du sang au Moyen Âge », le 30 novembre 2012, sur « Postuler en temps de crise, de l’époque moderne à nos jours » le 4 juin 2013), le programme s’orientera, à partir de 2014, sur le thème des modes de construction de l’autorité envisagés d’un point de vue institutionnel (le mode électoral, la représentation, le mandat, la délégation d’autorité) ou informel (le charisme, l’expérience, l’expertise, etc.).

Programmes collectifs de recherche

Le groupe « Lien social, lien moral : éthique et politique en Europe méridionale, Moyen Âge-Temps modernes » a contribué aux programmes collectifs de recherche suivants :

-          Gouvaren (Gouverner par l’enquête au Moyen Âge) ; programme ANR 08-022 (lien vers la page de Gouvaren sur le site de Telemme ainsi que vers le rapport d’activités)

-          Gemma (Genèse médiévale d’une méthode administrative) ; programme ANR (lien vers la page Gemma sur le site de Telemme)

-          Publication des registres de l’enquête générale de Leopardo da Foligno en Provence (1332-1334)

Par ailleurs, plusieurs de ses membres sont impliqués dans des programmes collectifs en cours :

-          TRANSPUME (L. Verdon) : Transformation du service public en Méditerranée, programme interdisciplinaire transversal MMSH (lien vers le site de Transpume sur celui de la MMSH)

-          Europange (L. Verdon, J.P. Boyer) : Europe angevine (programme ANR porté par l’EFR ; lien vers le site)

-          Merap-Med (J. Foa) : Religious Memories and Heritage Practices in the Mediterranean (lien vers le site)

-          POCRAM (J. Foa): Conversion, Pouvoir et Religion (programme ANR, lien vers le site)

-          (Ni)2 (J. Foa) : Ni guerre ni paix. Les rouages de la violence et du droit dans la formation et la transformation des ordres politiques (programme ANR, lien vers le site)

 

------------- English version

TELEMME – Axis 2 Group 4

 

Social links, moral links: Ethics and politics in Southern Europe,

Middle Ages to Modern Era

Today, medieval and modern political historians are taking three major approaches all based on the establishment of a reasoned interdisciplinary and emanating, to varying degrees, from what Michel Foucault called ‘governality’, i.e. an analysis of relationships established by governmental systems between power and social actors: construction of the State, its institutions and persons who contribute to its activities, by taking in particular a prosopographic approach; government by documentation, fabrication of archive documents and administrative techniques which determine that we now call the ‘archaeology’ of archives; and finally, the ‘social contract’ which is based on an analysis of methods of ‘dialogue’ and of negotiation between throne and subjects, ways of institutionalizing power relations, dissemination of political concepts and their use by social actors. It is this third approach that the group members of Social Link, Moral Link : Ethics and politics in Southern Europe, Middle Ages to the Modern Era have chosen to take  since 2012. This involves a re-examination of the emergence of the modern State, together with its operations, by putting ourselves in the position of the people responsible for these operations – in the well-established tradition of social history over the last 20 years – and an analysis of the tools they can use and the use they make of those tools in order to identify elements involved a new social contract.

More specifically, our analysis focuses on values developed from a variety of sources (legal, theological, moral, literary), and taking a moral position, whether from instances of power (state, seigneurial, community) or from medieval and modern social actors in the northern Mediterranean area in order to construct a public arena for dialogue and negotiation, respectful of recognized prerogatives and identities of each social group. This is what can be understood by the term ‘ethics’ in the philosophical, legal and political sense of the term. This construction of social values aims to create social links by establishing a political and social order and sustaining government operations through the development of standards and of specific arenas for dialogue that can influence political decision-making.

 

Scientific activities and collective publications

Established in January 2012, our programme continues the studies of a previous research group of medieval and modern historians on Justice, rites and representations from the 11th to the 17th century. This group organized several study days as well as an international seminar held at MMSH and the Departmental Archives of the Bouches du Rhône (Aix centre) in October 2011 on Angevin identities: Naples and Provence. The study days led to the publication of two collective volumes:

- Le don et le contre-don, Lucien Faggion, Laure Verdon (eds), Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 2010

- Rite, justice et pouvoirs. France-Italie XIVe-XIXe siècle, Lucien Faggion, Laure Verdon (eds), Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 2012

After exploring the theme of political language in its relations with the public arena and then dedicating the 2012-13 academic year to seminars focusing on a specific historical period (The passion for blood in the Middle Ages, 30 November 2012;  Looking for work in times of crisis: the modern period to the present day, 4 June 2013), the programme will, beginning in 2014, focus on methods for constructing authority from the institutional (electoral systems, representation, mandates, delegation of authority) or the informal (charisma, experience, expertise, etc.) perspective.

 

Collective research programmes

The Social Link, Moral Link: Ethics and Politics in Southern Europe, Middle Ages to the Modern Era group has contributed to the following collective research programmes:

  • GOUVAREN (Governing by inquiry in the Middle Ages); ANR programme 08-022 (see GOUVAREN on TELEMME’s web site and the programme’s final report);
  • GEMMA (Medieval genesis of governmental systems); ANR programme (link to GEMMA on TELEMME’s web site);
  • Publication of records of the General Inquiry carried out by Leopardo da Foligno in Provence (1332-1334).

In addition, several of the group’s members are involved in on-going collective programmes:

  • TRANSPUME (L. Verdon): Transformation of public service in the Mediterranean, transversal interdisciplinary programme at MMSH (see TELEMME’s web site via MMSH’s site);
  • Europange (L. Verdon, J.P. Boyer): Angevin Europe (ANR programme led by the Ecole française de Rome; link to its web site);
  • MERAP-MED (J. Foa): Religious memories and heritage practices in the Mediterranean (link to this web site);
  • POCRAM (J. Foa): Conversion, Power and Religion (ANR programme, link to its web site);
  • (Ni)2 (J. Foa) : Neither war nor peace. The role of violence and law in the development and transformation of political order (ANR programme, link to its web site).

 

Activités

 

Organisation de :

Publications

Publications

Partenaires étrangers