1.1 - Environnement, aménagement, développement durable, Europe méridionale Méditerranée

  

Une approche transdisciplinaire L’équipe, composée d’historiens, de géographes et de sociologues, s’est constituée autour d’une réflexion sur l’environnement et ses prolongements en termes d’aménagement et de développement durable, en accordant une attention particulière au débat sur les concepts, leur usage, voire leur instrumentalisation. Comme dans d’autres équipes du laboratoire (équipe Migrations, axe 3), le croisement des recherches est doublement souhaité : entre études sur le passé et sur le présent permettant de relativiser la nouveauté ou la particularité, et entre disciplines aux méthodes d’approche différentes traitant pourtant d’objets proches ou similaires. La multiplication des préoccupations environnementales qui nous alertent sur la dégradation des milieux et l’épuisement des ressources suscite de multiples questionnements : d’un point de vue épistémologique, en interrogeant la question des relations nature/société et la construction de l’environnement en tant qu’objet de connaissance ; d’un point de vue sociétal, en interrogeant les transformations des sociétés et des espaces sous le prisme du nouveau paradigme environnemental.

 

Un premier point d’entrée dans la problématique vise donc les interactions entre l’homme et son milieu qui ont toujours été au cœur des sciences sociales, en particulier en géographie (de Vidal de la Blache à nos jours) et en histoire (depuis l’école des Annales où archéologues, médiévistes et modernistes se sont illustrés dans l’étude des techniques rurales, des forêts, des déboisements, du climat….). Toutefois, avec les travaux de l’écologie, de la paléontologie et de la géographie historique, les outils et les questionnements ont changé. La vision même de la place de l’homme dans son environnement s’est modifiée. Au-delà de tout déterminisme, de tout possibilisme ou d’une vision techniciste de maîtrise de la nature, on considère désormais l’homme comme partie intégrante des milieux dans lesquels il évolue. Il ne s’agit plus seulement de prendre en compte le poids des conditions naturelles ou au contraire les adaptations des sociétés humaines aux milieux mais les interactions entre les sociétés et leurs milieux. Cette réflexion semble d’autant plus importante à un moment où les discours reconstruisent parfois un passé idéalisé.

 

Un second point d’entrée vise les transformations des sociétés et des espaces sous l’angle des modes de gestion politique, économique et sociale de la question environnementale. Les préconisations de protection environnementale et de développement durable, qui prônent un développement économiquement efficace, socialement et spatialement équitable et écologiquement soutenable ont sensiblement modifié la nature des politiques publiques, des projets et conflits d’usage, et ouvert la voie à de nouveaux marchés et sphères d’activité. Les grands sommets internationaux mettent l’accent sur la question du changement climatique. À l’échelle européenne, la législation concerne plus largement les propriétés des substances chimiques produites ou importées (REACH), la préservation de la biodiversité et la valorisation du patrimoine naturel (Natura 2000) …, tandis que les agendas 21 se déclinent à l’échelle nationale et locale … Cette prise en compte du développement durable active des logiques différenciées et d’opportunité de la part des acteurs politiques, institutionnels et des sociétés civiles. Comment s’agencent et s’hybrident les outils de protection et du développement durable dans les politiques d’aménagement des territoires en Europe méridionale et en Méditerranée ? La région, soumise à de multiples vulnérabilités, à des déséquilibres croissants (environnemental, climatologique, démographique, foncier, énergétique…), mais aussi à de nombreux risques naturels, industriels, chimiques et urbains, se prête particulièrement à l’analyse. L’étude des tensions, mais aussi des nouvelles façons d’habiter, de se déplacer, de travailler et de valoriser les ressources nécessite d’intégrer différents angles approches : perceptions, représentations, longue durée et dynamiques territoriales multi-niveaux…, afin de renouveler nos analyses sur les discours, les outils, les acteurs, les pratiques et les normes.

 

Thèmes de réflexions

•          L’appréhension des relations homme/milieu avec en particulier une réflexion méthodologique sur l’histoire de l’environnement et plus généralement sur les apports des sciences sociales dans la construction du concept d’environnement et des relations homme/milieu ;

•          La question des espaces et la dimension méditerranéenne des questions environnementales : modes d’aménagement des littoraux, des espaces forestiers, urbains, montagnards, relations entre les littoraux et les arrières pays ;

•          Classification écologique des terres dans l’aire méditerranéenne, incluant les notions de communauté entre sols, plantes et animaux (biome, aire biotique, unité écologique, aire biogéographiques, du micro-habitat à la biosphère) ;

•          Les dégradations des espaces, les impacts écologiques des façons de produire, les pollutions d’origine agricole ou industrielle, leurs conséquences sur la santé humaine, les conflits environnementaux ;

•          Les modes de gestion des questions environnementales en termes d’aménagement, de protection, de normes, labellisation, d’usage et conflits d’usage, de préservation de la biodiversité ;

•          Les innovations techniques et sociétales et les logiques entrepreneuriales, visant les transformations des façons de produire et d’échanger à l’échelle globale comme au sein des systèmes locaux, interrogeant les nouveaux modes de développement ;

 

 

Collaborations scientifiques

Cette proposition s’appuie sur des actions et échanges engagés au cours du quadriennal 2008-2011 avec notamment :

            En géographie, économie, sociologie, droit, environnement, écologie, urbanisme…

•          À l’échelle régionale : CRIGE Paca ; fédération de recherche ECCOREV ; ENSP– Ecole nationale supérieure des paysages ; ENSAM–École nationale supérieure d’architecture de Marseille ; LAMES UMR 6127 ; Observatoire Hommes Milieux du Bassin Minier de Provence ; Pôle Développement Durable et Territoires Méditerranéens (groupement de plusieurs centres de recherche : CERIC, CEFEM, IUAR, CEREGE, CERGAM, CEJU, TELEMME) ;

•          À l’échelle nationale : EHESS ; UMR 7533 LADYSS Paris-Nanterre ; EA 375 GECKO Paris-Nanterre, UMR 5194 PACTE Grenoble ;

•          À l’échelle internationale : INAU - Maroc ; Université de Sfax – Tunisie

           

En histoire de l’environnement :

Groupe d’Histoire des Forêts Françaises, Groupe d’Histoire des Zones Humides, RUCHE (Réseau Universitaire de Chercheurs en Histoire Environnementale), European Society for Environnemntal History.

 

Les membres de l’équipe développeront leurs travaux dans trois directions spécifiques. Ils seront ponctués de rencontres transversales et de journées d’études communes avec d’autres équipes du laboratoire. Ils travaillent en outre dans la perspective d’un programme transversal au sein de la MMSH.

 

1)        « Histoire de l’environnement » (M. Chalvet et L. Americi)

2)        « Entreprise et environnement » (S. Daviet et A. Grondeau)

3)        « Aménagement durable des territoires » (B. Mesini et R. Dodier)

 

--------------- English version ----------------------------

TELEMME - Axis 1, Group 1

Territorial Development, Environment and Sustainable Development

Coordinated by S. Daviet, M. Chalvet, B. Mésini 

 

1 – The Scientific Project

Our transdisciplinary approach generates a transversal debate on the environment and territorial and sustainable development.

Interaction between people and environment. In order to understand the relationship between people and their environment, it is necessary to take a methodological approach to the history of the environment and, more generally, to analyse the contribution that social sciences can make to our conception of how human societies adapt to their physical surroundings and how nature and society interact.

Transformation of societies and geography in terms of trends in public management of the environment (political, economic and social aspects), together with a reconfiguration of the relationship between coastal areas and rural hinterland: here we study management methods and governance systems for the environment and the way they generate not only added value for these territories, but also environmental inequalities.

The environment debate challenges the role of industry and reflects on new methods of production and commerce for ensuring sustainable development. Our research focuses on the degradation of physical space, the ecological impact of current production systems, the impact of pollution, and conflicts about the environment. It analyses new methods of development that take advantage of technical and societal innovations at both the global and the local level as part of the process of transition to other energy systems and to cluster structures.

 

2 – Principal activities and scientific publications

                                                                                                   

Conferences

 

  • Farmers: actors in the countryside, organized by Philippe Moustier in collaboration with the Rural Pole of MRSH Caen Basse-Normandie (UMR ESO and UMR CRHQ) and MSH Clermont-Ferrand held at Aix-Marseille Université-CNRS on 8-9 December 2012;
  • International conference on Industrial pollution and Mediterranean areas, 18th-21st centuries, co-organized by UMR TELEMME (in collaboration with Axis 3 Group 2) and LAMES, held at MMSH, 21 March 2013;
  • International conference on Landscapes and terroirs. Territorial issues, role of actors and interdisciplinarity, organized by ANR Systerra Patermed, coordinated by TELEMME and Université de Paris Diderot, held at MMSH, 14-16 May 2013;
  • Conference on Creative participation, sustainable rural and town planning; towards an evolution of professional practices and governance, coordinated by CERIC, TELEMME, CHERPA, AGAM, Institut des Sciences Politiques, IUAR, held at MMSH, 5-6 December 2013.

 

Monthly ‘Environment’ Seminar, coordinated by Martine Chalvet and Laurence Américi: presentation and debate.

Bimonthly Seminars for two LabexMed ITRWs: Mobil Hom(m)es and Medenergie .

 

3 – Main publications 2013-14

 

Daviet, Sylvie, « Stratégies d’entreprises et ‘dysfonctionnements’ de la régionalisation euro-méditerranéenne », in Alia Gana & Yann Richard (eds), Les intégrations régionales dans le monde Processus de construction régionale et articulation global/local, KARTHALA and IRMC, Paris, 2014, p. 95-112;

Daviet Sylvie, « Maghreb des entrepreneurs, les horizons du sud », Année du Maghreb (L'), n° IX, 2013, CNRS Editions/IREMAM, Aix-en-Provence, 2013, p. 193-2010;

Cadoret Anne, « Situations de tensions et de conflits au sein des espaces ouverts littoraux méditerranéens », in Coline Perrin (ed.), Un littoral sans nature ? L'avenir de la méditerranée face à l'urbanisation, Ecole Française de Rome, Rome, 2013, p. 115-125.

Cadoret Anne and Lavaud-Letilleul Valérie, « Des "cabanes" à la ‘cabanisation’ : la face cachée de l'urbanisation sur le littoral du Languedoc-Roussillon », Espace, populations, sociétés, n° 2013, 1-2, UFR de géographie et d'aménagement, USTL - Villeneuve d'Ascq, 2013, p. 125-139;

Mésini Béatrice (ed.), Aménagement durable des territoires méditerranéens, Presses universitaires d’Aix-Marseille and Presses Universitaires de Provence, 2012. 

 

4 – Research contracts

4.1 – LabexMed Projects

Mobil Hom(m)es. Types and habitats and ways of mobile habitats 2013-14

A multidisciplinary project developed as part of LabexMed ITRW 1 - Productive systems, circulation, interdependence, June 2013-December 2014: diachronic and synchronic analysis of archetypes of mobility.

Medenergie 2013-14

A second LabexMed ITRW 2 project on Socio-environmental dynamics: given the dual context of global warming and dwindling resources, energy is increasingly becoming a global issue with dramatic implications for issues relating to the environment, technology and society.

4.2 – Research Contracts

APR Countryside and sustainable development: in search of creative participation (2011-14), Countryside and Sustainable Development Programme for the Ministry of Ecology, Sustainable Development, Transport and Housing, 2011-14, joint programme with CERIC, TELEMME (B. Mésini, A. Cadoret), IUAR, AGAM, CEJU, Institut des Sciences Politiques, Aix.

ANR EFFIJIE (2014-2017): Environmental initiatives as unfairness: Justice and iniquity in the name of the Environment. Developing a comparative analysis of biodiversity and water policies on France’s mainland and overseas territories coordinated by J. Candau and V. Deldrève, IRSTEA Bordeaux. TELEMME’s coordination team: A. Cadoret (X. Daumalin, B. Mesini, A. Grondeau).

 

5 – International partnerships

Tunisia: currently engaged in joint research projects on two themes: (1) Trans-Mediterranean Entrepreneurship, (IRMC-AUF 2010-2012); (2) MUCONEM-HOMERE (2010-2012) led by S. Daviet.

Activités

 

Organisation de :

Publications

Publications

Partenaires étrangers