CREALU [ANR]
Coordination :
Philippe Mioche

CREALU : CRÉation et ALUminium – de la découverte d’un matériau industriel à sa constitution en objet patrimonial : invention, innovation, marchés (XIX-XXIe s.)

 
Aperçu sur le projet
Un matériau industriel est au centre de notre enquête : l’aluminium, découvert et isolé au milieu du XIXe s. Cette apparition relativement récente conjuguée à sa large et rapide diffusion offrent un terrain d’étude privilégié de processus créatifs divers et corrélés : la découverte et l’invention d’un matériau nouveau, les modalités de sa proto-industrialisation, la création d’un secteur industriel allant de la mine de bauxite aux produits de consommation courante, des usages et des marchés, sa réception et les formes différenciées de son appropriation par les sociétés.
Avec une consommation annuelle mondiale d’environ 50 millions de tonnes, l’aluminium est devenu le premier des métaux non-ferreux. Il est et a été un vecteur d’innovation technique pour les procédés comme pour les produits et s’est en particulier imposé comme un matériau indissociable de secteurs tels que les transports (en premier lieu l’aéronautique), la construction et l’emballage. Les modalités de sa production en font un enjeu important de la géostratégie énergétique, de la gestion des ressources naturelles et des problématiques actuelles relatives au cycle de vie global des produits. Sa recyclabilité et sa légèreté le positionnent de façon neuve dans les réflexions actuelles sur la durabilité.
Si ce métal s’est imposé dans le monde matériel, c’est non seulement parce que ses caractéristiques physico-chimiques et son apparence ont suscité l’intérêt des scientifiques et des ingénieurs, mais aussi parce qu’il a excité l’imagination de ses utilisateurs et même attiré les créateurs qui en ont fait un matériau de – et pour – la création contemporaine. Notre projet est d’éclairer, par une approche longitudinale et pluridisciplinaire les processus et les acteurs de cette « création » multiforme et par là de mieux comprendre les dynamiques à l’œuvre et les interactions entre science et technique, économie, culture et territoires.
 
 
 
Les principaux partenaires
 
Le Centre de recherches historiques (CRH), représenté par Patrick Fridenson, coordinateur, engage dans le projet CREALU sa pratique étendue de l’interdisciplinarité, une forte ouverture internationale et le renouvellement des sources de l’histoire.
Le Centre Roland Mousnier - Histoire et Civilisation (URM 8596 du CNRS ) CNRS-Paris IV, représenté par Dominique Barjot est un acteur important de la recherche en histoire contemporaine, en particulier dans le domaine économique.
Le CERTOP (Centre d’Etude et de Recherche Travail, Organisation, Pouvoir - UMR associée à l’Université Toulouse II-Le Mirail et au CNRS), représentée par Franck Cochoy apporte au projet CREALU l’expertise et les problématiques sociologiques, notamment une approche novatrice de l’histoire du marketing et des médiations marchandes, point de croisement obligé des recherches sur la création et la réception de nouveaux produits (emballage, design, etc.).
TELEMME (Université de Provence), représentée par Philippe Mioche et Olivier Lambert, attache une importance particulière à la dimension des territoires et leurs transformations par l’activité industrielle. Il dispose d’une solide expertise sur un segment clé de l’industrie de l’aluminium, la production d’alumine, aux caractéristiques techniques et aux logiques de marchés particulières : en principe « captive », elle se situe au carrefour de l’extraction minière et de la chimie minérale et la compétition entre procédés y éclaire la dialectique entre la rationalité scientifique et l’efficacité technologique.
L’IHA (Institut pour l’Histoire de l’aluminium), représenté par Jenny Piquet, Simon Fieschi et Ivan Grinberg , est un centre sans équivalent dans le monde pour la recherche en SHS sur l’aluminium, la préservation et la mise en valeur du patrimoine lié à ce matériau. Il dispose de fonds documentaires et archivistiques, gère deux importantes collections d’objets, anime un réseau de chercheurs académiques et de professionnels de l’aluminium intéressés par ou engagés dans des recherches sur leur industrie.
Activités

 

Organisation de :

Publications
Aucune donnée n'a été retournée.
Partenaires étrangers