Thèse de doctorat : Sciences historiques et Humanités

Jennifer Layoun

a soutenu sa thèse le samedi 31 octobre 2015 sous la direction de Randi Deguilhem.

Sujet
Vers les accords de Taëf (1989) et la fin de la guerre civile au Liban : discours des dirigeants religieux-politiques libanais
Membres du Jury
CHELINI-PONT Blandine, professeure, Aix-Marseille Université; GRADEVA Rossitsa, professeure, Université américaine de Bulgarie ; SCHAEBLER Birgit, professeure, Université Erfut, Allemagne ; TALAHITE Fatiha, Chargée de Recherche CR1 HdR, CNRS, CRESPPA-GTM, Paris
Mention
Très honorable
Mots clés
Liban, accords de Taëf 1989, Pacte National de 1943, discours politiques, discours communautaires, Fédération, République Islamique, laïcité, confessionnalisme politique
Résumé
L’objectif de cette thèse de doctorat consiste à étudier les évolutions dans les discours des leaders politiques et religieux au Liban exprimés publiquement mais aussi en cercle restreint durant la quinzaine d’années du conflit qui débute en 1975 et ne termine qu’en 1989 avec les accords de Taëf. Le travail porte sur une présentation et une analyse des projets politiques proposés pour le Liban par plusieurs personnalités provenant de différents partis politiques dans le pays durant la période étudiée. L’originalité de l’approche est de regrouper deux partis politiques qui s’opposent fortement, mais qui adoptent une idéologie établie sur des fondements communs. A partir de supports écrits, radiophoniques et télévisuels ainsi qu’avec l’aide d’entretiens que nous avions réalisés au cours de nos recherches au Liban et en France, nous étudions les projets politiques élaborés au Liban entre 1975-1989. Nos analyses dévoilent une évolution dans l’approche de la part d’acteurs confessionnels et politiques libanais d’influence quant à leur vision de l’avenir de la configuration politique de leur pays tout en se situant, d’une manière ou d’une autre, par rapport au Pacte national de 1943 ainsi que du rôle qu’ils envisagent pour eux-mêmes.
Abstract