Thèse de doctorat : Sciences historiques et Humanités

Virginie Cerdeira

a soutenu sa thèse le jeudi 8 décembre 2016 sous la direction de Guy Le Thiec et sous la co-direction de Isabelle Luciani.

Sujet
Le Mercure François. Ecrire et publier l'histoire du temps présent (1611-1648)
Membres du Jury
Monsieur Michel Cassan, professeur émérite université de Poitiers Madame Emmanuelle Chapron, maître de conférences HDR, Aix-Marseille Université Monsieur Stéphane Haffemayer, maître de conférences, université de Caen Monsieur Guy Le Thiec, professeur des université, Aix-Marseille Université Madame Isabelle Luciani, maître de conférences, Aix-Marseille Université Monsieur Nicolas Schapira, professeur des universités, université de Paris Ouest Nanterre La Défense
Mention
Très honorable avec félicitations
Mots clés
Histoire du livre, de la presse, des médias, de l'information, histoire politique, histoire des pratiques d'écriture du politique, histoire de l'imprimé, de l'information et de sa circulation, histoire de l'opinion et de l'espace publics, histoire politique du royaume de France au 17ième siècle.
Résumé

Résumé : Ce travail de thèse se propose d’étudier le Mercure François comme objet d’histoire à part entière. Souvent considérée comme annonciatrice de la presse périodique d’actualité politique, cette collection de vingt-cinq volumes imprimés et publiés périodiquement à Paris entre 1611 et 1648, poursuit en réalité l’objectif d’écrire et publier l’histoire du temps présent du royaume de France et de l’Europe chrétienne entre 1605 et 1644. L’articulation d’une analyse de l’intégralité de la collection à l’étude de cas choisis dans le périodique pour leurs enjeux politiques est la méthode adoptée ici. Le croisement de sources internes et externes au Mercure François permet d’analyser la définition donnée au périodique par les acteurs, et, donc, de préciser leur conception de l’histoire. L’écriture de celle-ci est perçue comme un engagement politique et civique. La comparaison de la relation et de la publication d’événements politiques marquants par différents médias a permis de préciser le rôle déterminant des frères Richer, les imprimeurs-libraires du Mercure François, dans la fondation engagé de la collection. Il a également permis de noter les évolutions du Mercure François en fonction du contexte politique et de l’influence croissante des théories de la raison d’État.

Abstract

Abstract : This thesis is to study the Mercure Francois as a real history object. Often considered as an archaic form of the periodic political news media, this collection of twenty-five volumes printed and published periodically in Paris between 1611 and 1648, pursued in fact the goal of writing and publishing the present history of the kingdom of France and Christian Europe between 1605 and 1644. The joint analysis of the entire collection to the cases studied and chosen for the political issues at that time is the approach taken here. The crossing of internal and external sources to the Mercure François used to analyze the definition of the periodical by the actors, and, therefore, to clarify their definition of history. The writing of it was seen as a political and civic engagement. The comparison of the narration and the publication of important political events in various media has clarified the crucial role of Richer brothers, Mercure François’ printers and booksellers in the foundation engaged of the collection. It has also allowed to note changes in the Mercure François according to the political context and to the growing influence of the reason of State’s theories at the time.