Thèse de doctorat : Sciences historiques et Humanités

Laurent Pavlidis

a soutenu sa thèse le vendredi 14 décembre 2012 sous la direction de Gilbert Buti.

Sujet
Construction navale traditionnelle et mutations de l'espace littoral. Le cas de l'Europe méridionale (fin XVIIIe - début Xxe siècle).
Membres du Jury
Martine Acerra (Université de Nantes), Gilbert Buti (Aix-Marseille Universités), Jean-Marie Guillon (Aix-Marseille Universités), Sylviane Linnares (Université de Bretagne Sud), Christian Pfister-Langanay (Université de Dunkerque).
Mention
Très honorable avec félicitations
Mots clés
histoire maritime, histoire économique et sociale, construction navale, Provence, XIXe siècle
Résumé

La construction navale privée des bâtiments de mer en bois a été jusqu'au milieu du XIXe siècle, l'une des activités économiques importantes de la Provence. Les chantiers provençaux produisent plusieurs milliers de bâtiments de tout tonnage depuis le canot jusqu'aux grands trois-mâts. Répartis tout le long du littoral, les chantiers présentent des visages différents les uns des autres : nombre d'ouvriers variable d'un espace à l'autre, production inégale dans le temps et l'espace et aménagements plus ou moins sommaires. Nous proposons dans le cadre de cette recherche de comprendre les hommes, leurs espaces de travail et leur production en tenant compte de l'évolution dans le temps tout en comparant l'espace provençal avec d'autres espaces méditerranéens ou plus lointains (Québec).

Abstract