Thèse de doctorat : Sciences historiques et Humanités

Alexandra Gallo

a soutenu sa thèse le lundi 30 novembre 2009 sous la direction de Jean-Paul Boyer.

Sujet
La communauté de Sisteron (XIIIe-XIVe siècle). L'exercice du pouvoir urbain: Rythmes et enjeux
Membres du Jury
M. Noël Coulet, professeur émérite à l'Université de Provence. M. Denis Menjot, professeur à l'Université de Lyon II – Lumière. Mme Giovanna Petti Balbi, professoressa ordinaria all'Universita degli studi di Genova. M. Jean-Luc Sarrazin, professeur à l'Université de Nantes. M. Noël-Yves Tonnerre, professeur à l'Université d'Angers.
Mention
Très honorable avec félicitations
Mots clés
Provence – consulat – confrérie municipale – municipalité – universitas – délibérations – utilité publique – représentativité – finances – guerre
Résumé
Avec 1400 feux au début du XIVe siècle, Sisteron est la plus grande ville du nord du comté de Provence. Sa situation frontalière, dès l'époque du comté du Forcalquier, a favorisé l'obtention de privilèges municipaux. La communauté des habitants parvient à un certain degré d'émancipation grâce aux prérogatives de ses divers représentants – consuls, syndics puis conseillers –. Ceux-ci étendent leurs pouvoirs grâce à une maîtrise aboutie des écrits administratifs et à une gestion habile de l'espace. Les moyens de l'administration urbaine établis, nous proposons de mettre en évidence les mécanismes de délégation de l'autorité publique, base juridique inhérente à l'existence d'institutions municipales. Enfin, l'étude exhaustive des ordonnances du conseil permet une analyse qualitative. Il s'agit d'abord de vérifier si les conseillers agissent dans le seul intérêt général. Leur activité statutaire au travers du temps permet, en outre, de mesurer leur capacité d'adaptation et d'anticipation.
Abstract
With 1400 household in the beginning of the fourteenth century, Sisteron is the biggest town in the north of the county of Provence. Since the time of the county of Forcalquier, the town is characterized by a frontier position. This is a significant factor for obtention of urban freedoms. The community reach a quite important emancipation thanks to the prerogatives of its representatives – consuls, “syndics” and councillors –. These are often lawyers. So they master the administrative writing. This is a good way to extend the town's domination over a large territory. After the study of urban administration's means, we propose to underline the stages of the public authority's delegation, what is the legal basis inherent in existence of municipal institutions. Lastly, the exhaustive study of council orders enables us to make a qualitative analysis. We have to verify if the councillors act only for the community's kindness. We can also measure their capacity of adaptation and execution.