Thèse de doctorat : Sciences historiques et Humanités

Odile Bellot

a soutenu sa thèse le mercredi 10 novembre 2010 sous la direction de Christine Peyrard.

Sujet
Charles Teste (1783-1848). Itinéraire intellectuel d'un républicain.
Membres du Jury
Nathalie PETITEAU, Professeur, Université d'Avignon ; Martine LAPIED, Professeur, Université de Provence ; Jacques GUILHAUMOU, Directeur de recherche, CNRS Lyon ; Michel VOVELLE, Professeur émérite, Université de Paris I ; Christine PEYRARD, Professeur, Université de Provence. La soutenance est publique.
Mention
Très honorable avec félicitations
Mots clés
Révolutions France – 19e siècle – Opposition républicaine – Sociétés secrètes – Education du peuple – Socialisme – Utopies – Démocratie – Transmission idéologique
Résumé
A travers l’exemple de Charles Teste, cet ouvrage propose d’expliquer comment un homme construit son idéologie politique. Quels paramètres entrent en jeu dans la constitution d’une doctrine. Comment les idéaux se transmettent. La Révolution a bouleversé le destin de ce jeune bourgeois. Son père, avocat et notaire a très tôt embrassé la cause de la Révolution et a transmis à ses enfants l’amour du peuple et de la République. Fonctionnaire de l’Empire, dans le Royaume de Naples, Charles Teste fut proche de la Carboneria. Exilé en Belgique, il fréquenta les conventionnels bannis. De retour en France, il devint éditeur-libraire et travailla à réhabiliter la Convention et Robespierre. Il prit part à la Révolution de 1830. Déçu, il s’impliqua dans l’organisation d’un vaste mouvement révolutionnaire clandestin en Europe. Compatissant pour le monde ouvrier, il s’appliqua à instruire le peuple, il l’amena à connaître, aimer et réclamer la République, seule garante du bonheur commun.
Abstract
Charles Teste 1783-1848, A républican’s intellectual route. Through the Charles Teste’s example, this work intend to explain how a man forms his own political beliefs. Which variables enable somebody to form his beliefs, how the ideals are transmitted. The Revolution completely changed this young middle-class man’s destiny. His father, a lawyer and a notary, chose very early the Revolution’s cause and transmitted to his children a love for the people and the Republic. A civil servant of the Empire, in le Royaume de Naples, Charles Teste was close to the Carboneria. Exiled to Belgium, he went about with banned conventionnals. Back in France, he became a publisher-bookseller and worked to restore the good name of Convention and Robespierre. He took part in the Révolution in 1830. Disappointed, he worked in the organising of a huge underground revolutionary movement in Europe. Sympathetic to the working class, he applied himself by teaching the poor. He led them to recognize, enjoy and need the Républic, the only vouch for common happiness.