Exposition

[Exposition] Monumento (s)fatto | Balkan Pavilion, Villa Romana, du 4/10 au 2/11/2019

Visuel Monumento (s)fatto | Balkan Pavilion ©Villa Romana, Firenze

https://www.villaromana.org/front_content.php?idcat=69&idart=1421&lang=2

Villa Romana présente la première exposition du projet MonuMed (Monumentalisation et espace urbain dans les Balkans et en Méditerranée), Pépinière d'excellence A*Midex, qui rassemble chercheurs en sciences sociales et artistes  pour travailler sur les processus de monumentalisation de l’espace urbain dans les Balkans en Méditerranée. A Villa Romana, le projet sera présenté dans deux sections complémentaires : Monumento (s)fatto and Balkan Pavilion.

Monumento (s)fatto 
Bruno Baltzer/Leonora Bisagno et Nicolas Milhé présentent leur interprétation des processus cycliques du faire et défaire les monuments à partir de nouvelles productions dans les salles principales de Villa Romana. Ici, les monuments sont au cœur d’un travail qui se met volontairement à distance de l’illusion d’éternité monumentaire pour se concentrer sur les processus de création, de transformation et de destruction de ces structures tant urbaines, que politiques ou idéologiques. Ce travail est le résultat d’une recherche en résidence à la villa Romana de Bruno Baltzer/Leonora Bisagno sur les techniques extractives du marbre à Carrare, qui entre en dialogue avec différents autres œuvres produites précédemment dans la carrière de Francon à Montréal, sur le parvis de la Cathédral Notre Dame de Paris et sur la place Tiananmen de Beijing. À partir la présentation d’un travail sculptural de bronze et de marbre, Nicolas Milhé combine les techniques classiques avec des formes de la sculpture contemporaine. L’artiste approche tout d’abord la figure du philosophe Diogène de Sinope, surnommé « le chien », à travers un travail de bronze qui vise à présenter aussi bien la tension irrésolue entre monument et contre monument que la face sombre du pouvoir social et politique. La sculpture en marbre Rosa Luxemburg, présentée sous les traits d’une jeune femme en habits contemporains, renvoie au contraire à l’échec des idéaux politiques des Lumières souligné, en contre-point, par Kosovo proposition 3, la troisième proposition (non retenue) du drapeau kosovar. 

Balkan Pavilion
Le Balkan Pavilion vise à présenter un laboratoire d’idées consacré au dialogue entre artistes et chercheurs, dans lequel Eva Sauer, artiste, et Sarah Sajn, politiste, présentent un travail sur la mémoire du cimetière des partisans de Mostar en Bosnie-Herzégovine, un monument inspiré par l’idéal de l’architecte Bogdan Bogdanović qui est aujourd’hui dévasté par la situation dramatique qui l’entoure. Malgré cette situation, différentes tentatives d’individualisation de la mémoire et différentes récupérations politiques montrent le caractère toujours vivant de ce monument, qui résiste au passage du temps et des idéaux qui avaient présidé à sa création. Ce travail résonne avec le Totem MonuMed, une sculpture vidéo reprenant simultanément une série de conférences et de travaux présentés durant le séminaire MonuMed qui a eu lieu au Mucem et au Frac Marseille entre janvier et juin 2019. Les travaux d’Igor GrubićAlban HajdinajStefano Romano et Stefanos Tsivopoulos seront ainsi associés aux présentations de Gilles de Rapper (anthropologue), Pierre Sintès (géographe), Alessandro Gallicchio (historien de l’art) et Suzana Milevska (historienne de l’art spécialisée en Visual Studies).

Commissariat artistique et scientifique: Alessandro Gallicchio (commissaire) et Pierre Sintès (géographe)