RSS Les Livres
Les Carnets
Les Revues
Les Cahiers numériques

Les banalités, ou comment s'en débarrasser. Projet d'enquête sur les modalités d'abolition des banalités sur les fours, moulins et pressoirs

Cyril Belmonte, UMR TELEMME | Communication

La recherche historique, commençons par le rappeler, ne se fait pas à l'abri de tours d'ivoire. Elle s'inscrit bien au contraire dans les débats du moment. Aussi n'est-ce pas un hasard de voir se multiplier depuis le début des années 1990 les travaux sur la notion de service public. En ces temps de remise en cause d'un modèle français, élaboré...

Expériences de la recherche

L’objectif de ces courts-métrages, de trois minutes, se focalise sur le rôle social des chercheurs en sciences humaines et sociales. La présentation de plusieurs facettes de la recherche, dans un laboratoire SHS, s’effectue à partir de tournages sur les lieux de travail, et d’entretiens avec les acteurs eux-mêmes (doctorants, chercheurs, personnel administratif). Ces courts-métrages mettent en image la diversité des métiers de la recherche. Cliquez-ici pour les découvrir...

RSS Prochaines manifestations
Toutes les manifestations...
RSS Participations externes
  • mer. 14 nov. 18 | Conférence

    L’exécution capitale est à la fois un geste d’une grande violence, puisqu’il s’agit de couper un homme en deux, mais qui doit être en apparence dénué de brutalité, puisque la justice punit sans passion. J’ai voulu, dans un premier temps, déconstruire ce mirage et simplement restituer la dimension concrète, corporelle, faire sentir la durée, la pénibilité de ces exécutions qui durent encore des heures au début du siècle, pour le condamné comme pour les autres protagonistes de l’exécution : aumônier, gardiens, bourreaux… Chemin faisant, je me suis rendu compte qu’un des enjeux majeurs de l’exécution, de sa réussite ou de son échec, était de réussir à gérer les émotions d’une intensité inouïe qu’elle fait naître chez tous ceux qui y participent ; et qu’une part importante des techniques, des routines, voire des rituels solennels mis en œuvre poursuivait ce but ; j’ai donc articulé mon travail autour de cette question des émotions et du corps. Cela m’a permis aussi de restituer une place et un rôle actif au condamné dans son exécution, soit qu’il adhère au modèle de bonne mort qu’on lui propose, soit qu’il invente sa propre mise en scène et subvertisse la cérémonie. En définitive, je fais l’hypothèse que c’est peut-être en réduisant progressivement la mise à mort à une course contre la montre pour fermer le champ à tout émotion et interdire l’expression de toute subjectivité qu’on a fini,paradoxalement, par la rendre insupportable à ceux qui la mettaient en œuvre, tant sa violence ainsi dénudée était éclatante.


    Anne Carol, Au pied de l'échafaud. Une histoire sensible de l'exécution capitale,
    Café d'histoire, Association des Cafés d'histoire , Aix-en-Provence

  • mer. 14 nov. 18 | Séminaire
    Anne Montenach, Une économie de la frontière : acteurs et logiques de la contrebande dans les Alpes occidentales au XVIIIe siècle,
    Séminaire Histoire sociale de l'économie, histoire sociale de l'art, Julien Lugand, Nicolas Marty, Patrice Poujade, CRESEM EA 7397, Axe AST, Perpignan

  • jeu. 15 nov. 18 | Exposition
    Randi Deguilhem, Paroles de Damascènes - Syrian Women Speak,
    Annual Film Festival, Middle East Studies Association, Middle East Studies Association (MESA), Université d'Arizona, Tucson, Arizona, USA, San Antonio, Texas, USA

  • jeu. 15 nov. 18 | Conférence
    Alexandre Mahue, Une famille d'Ancien-Régime à Saint-Rémy-de-Provence et ses résidences : les Benault de Lubières,
    Grandes familles de Provence, Société d'Histoire et d'Archéologie de Saint-Rémy-de-Provence, Saint-Rémy-de-Provence

  • jeu. 15 nov. 18 | Colloque

    La mobilité d’étudiants espagnols venus se former à la faculté de médecine de Paris constitue un ressort puissant dans l’économie de transferts de savoirs opérés depuis la France vers l’Espagne au cours du XIXe siècle. En quoi la démarche de ces futurs médecins s’inscrit-elle dans l’héritage du plus prestigieux d’entre eux, Orfila ? L’étude de ce groupe à l’échelle macro éclairera le sens de cette mobilité, les flux concernés, leur tarissement à la fin du siècle. L’approche micro permettra de retracer quelques itinéraires de jeunes diplômés qui se sont implantés en France.  Au-delà des acquis d’une historiographie qui a mis en évidence le caractère asymétrique des échanges scientifiques établis entre les deux pays (J. M Lόpez Piñero (1992), Ricardo Campos Marín (2003), comment appréhender cette mobilité ?  Analysée dans la perspective d’une anthropologie de l’initiative individuelle, peut-elle être pensée en termes de stratégie mise en œuvre par le « pauvre » (le partenaire espagnol) ? On mettra en lumière la capacité d’adaptation de ces étudiants à se former hors de leurs frontières, à se situer dans l’intermédiation culturelle et linguistique, à l’articulation des mondes, entre Europe et Amérique latine.La mobilité d’étudiants espagnols venus se former à la faculté de médecine de Paris constitue un ressort puissant dans l’économie de transferts de savoirs opérés depuis la France vers l’Espagne au cours du XIXe siècle. En quoi la démarche de ces futurs médecins s’inscrit-elle dans l’héritage du plus prestigieux d’entre eux, Orfila ? L’étude de ce groupe à l’échelle macro éclairera le sens de cette mobilité, les flux concernés, leur tarissement à la fin du siècle. L’approche micro permettra de retracer quelques itinéraires de jeunes diplômés qui se sont implantés en France.  Au-delà des acquis d’une historiographie qui a mis en évidence le caractère asymétrique des échanges scientifiques établis entre les deux pays (J. M Lόpez Piñero (1992), Ricardo Campos Marín (2003), comment appréhender cette mobilité ?  Analysée dans la perspective d’une anthropologie de l’initiative individuelle, peut-elle être pensée en termes de stratégie mise en œuvre par le « pauvre » (le partenaire espagnol) ? On mettra en lumière la capacité d’adaptation de ces étudiants à se former hors de leurs frontières, à se situer dans l’intermédiation culturelle et linguistique, à l’articulation des mondes, entre Europe et Amérique latine.


    Isabelle Renaudet, Les fils d’Orfila. Se former à Paris au XIXème siècle, le cas des étudiants en médecine espagnols.,
    Hippocrate sans frontières. Soigner en terre étrangère au XIXème siècle., Université Paris Nanterre, Académie Nationale de Médecine, Paris
Toutes les participations...