Expériences de la Recherche
Actualités

Expériences de la recherche

 Des films ont été réalisés à l’occasion des 20 ans de l’UMR TELEMME, en 2014, avec le soutien du LabexMed, laboratoire d’excellence relevant de la fondation universitaire A*MIDEX (Aix Marseille Université). L’objectif de ces courts-métrages, de trois minutes, se focalise sur le rôle social des chercheurs en sciences humaines et sociales. La présentation de plusieurs facettes de la recherche, dans......

Les Carnets

“L’Aventure des mots de la ville” dans le dernier numéro de Planning Perspectives, 27-1, 2012

22.01.12

  La dernière livraison de la revue Planning Perspectives (vol. 27) propose, sous la plume de Filippo De Pieri de l’Instituto de Politecnico di Torino, un compte-rendu de L’Aventure des mots de la ville. L’article se trouve dans la section suivante : “Book reviews”, Planning Perspectives, 27 – 1, 2012, p. 163-164 L’article est à consulter ici  

Les Revues
El Argonauta español

Introduction

25.01.16 | Elisabel Larriba

Le 14 novembre 2013, la une du quotidien Libération attirait l’attention des lecteurs par sa titraille : non seulement le seul mot « ASSEZ » (en référence aux attaques racistes dont était l’objet la ministre de la Justice, Christiane Taubira) s’étalait, en gras et en majuscules sur tout le tiers inférieur de la page, mais on trouvait,...

Les Cahiers numériques

Le ambigue tavole delle leggi. Etiche pubbliche e moralità private nella Marsiglia dell’ultimo Settecento. Il caso Strafforello & Peragallo

Annastella CARRINO (Università di Bari) | Résumé de la communication

Nel secondo Settecento la messa in discussione del groviglio di privilegi che avvolgono l’economia Francese investe pesantemente le peculiari norme che governano il commercio di Marsiglia, strenuamente difese dalla sua Chambre de Commerce.  Dal momento che il conflitto si accende all’interno stesso delle istituzioni di governo, la produzione...

RSS Les Livres

Expériences de la recherche

L’objectif de ces courts-métrages, de trois minutes, se focalise sur le rôle social des chercheurs en sciences humaines et sociales. La présentation de plusieurs facettes de la recherche, dans un laboratoire SHS, s’effectue à partir de tournages sur les lieux de travail, et d’entretiens avec les acteurs eux-mêmes (doctorants, chercheurs, personnel administratif). Ces courts-métrages mettent en image la diversité des métiers de la recherche. Cliquez-ici pour les découvrir...

RSS Upcoming events
Toutes les manifestations...
RSS External participations
  • Sat 06 Feb 16 | Colloque La communication s’articulera en trois temps. I. La première partie de la communication examinera le discours sur les esprits animaux dans les traités médicaux de l’Espagne des XVIe et XVIIe siècle. On s’attachera notamment à analyser selon quels processus physiologiques les esprits animaux sont produits et comment ils sont représentés : héritiers de la notion antique de « pneuma », ils sont conçus comme une subtile substance vaporeuse ou venteuse qui circule dans les vaisseaux sanguins (ou, parfois, dans les nerfs). La complexion, les maladies, le régime alimentaire, l’environnement, ont une incidence directe sur la qualité des esprits animaux et diverses maladies (comme la mélancolie) les affectent. La description de ces maladies et, notamment de l’incidence de la mélancolie sur l’activité des esprits animaux (qui sont assombris et ralentis), donne lieu à un large réseau d’images qui sera étudié et qui montre à quel point le discours médical est imprégné par l’imaginaire et se livre même à une rêverie nourrie par un ensemble d’images (le voile noir, le liquide épais et sombre, la paralysie et le ralentissement des fonctions vitales etc) II. La seconde partie de la communication examinera comment le discours sur les esprits animaux pose la question de l’articulation de l’âme et du corps. En effet, pour tous les médecins, les esprits animaux forment le lien entre l’esprit et la matière corporelle, ils interviennent de manière centrale dans la représentation médicale des processus qui donnent lieu au mouvement, aux sensations, ils interviennent également dans le mécanisme des passions. Ces aspects montrent bien que pour les médecins espagnols de l’époque moderne un lien organique indéfectible s’établit entre âme et corps, entre physiologie et psychologie, entre corps et âme, ce qui pose bien évidemment la question du déterminisme organique. III En effet, la troisième partie de la communication examinera comment le discours médical sur les esprits animaux soulève le problème du déterminisme et du matérialisme. Cette question se pose notamment à partir de l’Examen des esprits (Examen de ingenios, Baeza, 1575) du médecin navarrais (mais installé en Andalousie depuis sa jeunesse) Huarte de San Juan qui pose un réel rapport de causalité entre la complexion, les données physiologiques et, en l’occurrence, la qualité des esprits animaux, d’une part et, d’autre part, les capacités intellectuelles, les dispositions morales (les vices et vertus), la place et le métier que chacun doit avoir dans la cité (le livre est d’ailleurs adressé au roi Philippe. En effet, selon Huarte, certains individus jouissent, de par leur complexion d’esprits animaux plus vifs et mobiles que les autres, ce qui les rend aptes aux métiers intellectuels et à occuper de hautes fonctions dans la cité. Ce rapport de déterminisme (qui est un matérialisme) posé entre la qualité des esprits animaux et les capacités de l’âme fera l’objet d’une censure de la part de l’Inquisition, qui inclut l’ouvrage dans l’Index des livres interdits en 1583. Une version expurgée de l’Examen de ingenios sera publiée en 1594. Mais entretemps, l’Examen de ingenios aura connu en Europe, à travers diverses traductions (la première traduction française est publiée en 1580 et sera suivi de douze rééditions; cinq traductions italiennes, la première paraissant en 1582, deux traductions anglaises, une traduction latine, une traduction hollandaise, une traduction allemande) une fortune considérable qui met en relation ce texte, et son discours sur les esprits animaux, avec la pensée matérialiste, l’épicurisme et le libertinage érudit.
    Christine Orobitg, Les esprits animaux dans les traités médicaux de l'Espagne du XVIe et du XVIIe siècle,
    Les esprits animaux, Université de Genève, Genève

  • Thu 11 Feb 16 | Séminaire
    Christophe Regina, Le silence des limbes : le cas des infanticides à Marseille au XVIIIe siècle,
    Séminaire d'Histoire de la famille : Pouvoirs et dépendances au sein de la famille : perspectives comparatives (16e-21e siècles), Antoinette Fauve-Chamoux, Paris, EHESS, Centre Maurice Halbwachs, Ecole Norm

  • Tue 16 Feb 16 | Conférence

    Rencontre-signature avec les auteurs, François Chaslin et Eve Roy, le mardi 16 février à 18h30 au SA13 (130 avenue du Prado 13008 Marseille)

    Dans le paysage architectural français d’après-guerre, André Bruyère (1912-1998), disciple d’Émile Aillaud, s’illustre par des projets et des textes inspirés, toujours engagés, à l’écart de toute doctrine. Contestataire, il revendique son rejet de la dictature moderniste rationaliste et fonctionnelle de l’après-guerre. Au début des années 1960, il construit plusieurs hôtels et complexes pour la Société des Bains de mer de Monaco, caractérisés par des formes libres et dynamiques, ainsi que de nombreux logements, individuels ou collectifs, dominés par la courbe. Ses réalisa- tions les plus emblématiques – le centre de postcure de la Fédération Nationale des Déportés de Fleury-Mérogis, l’hôtel La Caravelle en Guadeloupe ou le pavillon l’Orbe à Ivry – témoignent toutes d’une interprétation originale et d’une expression sensuelle, très personnelle. Il propose notamment un gratte-ciel en forme d’œuf pour le concours du Centre Georges Pompidou, projet qui sera ensuite proposé à New York et à Marseille. Il compte parmi les architectes français importants mais mal connus, et parmi les plus singuliers. 


    Eve Roy, André Bruyère, la tendresse des murs,
    Rencontre-signature à l'occasion de la parution de l'ouvrage "André Bruyère, la tendresse des murs", Editions du Patrimoine, Librairie Imbernon, Syndicat des Architectes des Bouches-du-Rhône, Marseille

  • Wed 17 Feb 16 | Conférence
    Christophe Poupault, "Les voyages français en Italie fasciste (1922-1943) : motivations, perceptions du régime et rapprochement franco-italien",
    en partenariat avec Frédéric Sallée, auteur d'une thèse sur les voyages en Allemagne nazie, à destination des étudiants de masters 1 et 2 d'histoire contemporaine de l'université de Grenoble, organisée par Olivier Forlin et sous la présidence du professeur Sylvain Venayre (université de Grenoble Alpes), Grenoble (Université de Grenoble Alpes)

  • Fri 19 Feb 16 | Conférence

    Les barbares sont, depuis le début, de l'autre côté des frontières, géographiques et culturelles. C'est à cela qu'on les reconnait. Ils ne sont pas seulement différents, ils sont inquiétants aussi, parce que proches, malgré toutes leurs différences. On peut, selon certains, prendre en compte cette différence de façon positive, mais on peut aussi craindre les "invasions barbares". Mais alors que marque le partage entre barbares et civilisés?


    Pierre Pasquini, Barbares et civilisés.,
    Philo Sorgues, Société littéraire de Sorgues, Sorgues
Toutes les participations...